[Culture] Stupeur et Tremblements (film)

Une fois n’est pas coutume, le film dont je vais parler aujourd’hui m’a laissé une impression vraiment mitigée. Je dois admettre que je n’ai pas lu l’ouvrage dont il est tiré, il est donc possible que je manque de recul et de points de comparaison; je vais donc en parler sans tenir compte de cet aspect.

Fiche Technique:

affiche_stupeursettremblements

Titre: Stupeurs et Tremblements

Pays: France

Année: 2003

Genre(s): comédie dramatique

Durée: 1h47

Casting:  Sylvie Testud (Amélie); Kaori Tsuji (Fubuki); Taro Suwa (Mr Saito); Bison Katayama (Mr Omochi); Heileigh Gomes (Amélie enfant).

L’histoire: Amélie, une jeune femme belge, vient de terminer ses études universitaires. Sa connaissance parfaite du japonais, langue qu’elle maîtrise pour y avoir vécu étant plus jeune, lui permet de décrocher un contrat d’un an dans une prestigieuse entreprise de l’empire du soleil levant, la compagnie Yumimoto. Fascinée par la hiérarchie d’entreprise japonaise, précise et méthodique, la jeune femme l’est d’autant plus par sa supérieure directe, l’intrigante et fière Mademoiselle Mori. Pourtant, Amélie va rapidement déchanter à la découverte d’une culture qu’elle ne connaît absolument pas. (Source: Allociné)

La trame de ce film m’a au départ semblé intéressante, d’un point de vue culturel. Comment s’intègre-t-on dans un pays étranger, de surcroît quand il est aussi hiérarchisé que le système japonais? Amélie a idéalisé ce pays où elle a vécu étant enfant, comment va se passer la confrontation avec la réalité du monde du travail?

Le point de vue promettait d’être intéressant. Un des choix qui m’a vraiment plu est que tout le film se déroule en japonais, le spectateur est vraiment plongé dans le contexte d’être étranger (même si il y a les sous-titres 😉 ). Il n’y a que la voix off de Sylvie Testud qui est en français.

Et déjà, parlons de cette voix off. Je suppose qu’il s’agit d’extraits du livre, et en soit ça ne me dérange pas, mais j’ai généralement trouvé que ces extraits commentaient un peu trop ce qui se passait sur l’écran. J’ai trouvé ça dommage, ça fait trop souvent Mr Obvious, si vous voyez ce que je veux dire.

Il y a de belles choses dans ce film pourtant. Notamment les interprétations de Sylvie Testud, qui a obtenu grâce à ce rôle le César de la Meilleure Actrice en 2004, et celle de Kaori Tsuji, qui campe un personnage à la fois intrigant et envoutant, je comprenais la fascination qu’Amélie pouvait éprouver envers elle.

Mais il y a de mon point de vue un gros point d’achoppement: Ce récit est présenté comme une autobiographie d’Amélie, et je ne doute pas qu’il ne le soit pas dans une certaine mesure. Pas du tout même. En revanche, j’ai été assez surprise que l’histoire se déroule de manière aussi caricaturale, avec d’un côté Amélie qui est présentée en victime et de l’autre ses supérieurs hiérarchiques qui semblent bornés et jaloux et l’entraînent dans la déchéance. Sincèrement, ça m’a dérangée, je m’attendais à un portrait plus nuancé du monde de l’entreprise japonaise.

Mais il est possible que je sois comme Amélie, dans l’idéalisation et l’ignorance et que ce récit soit le reflet d’une réalité. Ce qui est sûr, c’est que ses questionnements m’ont laissé avec un sentiment de regret vis-à-vis de ce film, et que mon ressenti en est extrêmement mitigé.

stupeur03

Et vous avez-vous vu « Stupeurs et Tremblements »? Qu’avez-vous pensé de cette adaptation d’un succès littéraire? Laissez-moi vos impressions en commentaire 😀

Publicités

11 commentaires sur « [Culture] Stupeur et Tremblements (film) »

  1. Ha làlà !! Moi j’ai lu le livre mais il y a longtemps, avant de tomber comme une petit feuille morte pour les dramas. Et j’ai souvenir de cet énorme, gigantesque fossé entre les cultures. N’ayant que peu de culture asiatique à ce moment (encore moins que maintenant) ça m’avait paru quasi surréaliste.
    Parlons du film maintenant hein ^^ Pour ce qui t’a dérangée, je dirais qu’il ne faut pas le voir comme une présentation de la réalité mais bien l’expression de ce qu’à vécu l’auteure, et dans ce cas, on a son ressenti à elle qui peut tout à fait faire ressortir ses supérieurs en bourreaux et elle-même en victime. Je pense que le film ne vise pas la caricature, mais les sentiments d’Amélie. Enfin, je ne peux que supposer car je n’ai pas vu le film ^^

    Et bien ça donne envie de regarder tout ça. Histoire de voir si j’ai le même ressenti que toi…
    (ouais mais j’ai pas le temps, du coup, peut être dans 15 ans… )

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as sans aucun doute raison en disant qu’il s’agit des sentiments de l’auteur et de sa vision. Le truc c’est que ce n’est pas vraiment explicite dans le film (enfin c’est mon avis) et ça renforce l’image stéréotypée qu’on peut avoir des japonais. Peut-être que ce qui passe très bien dans un livre est plus difficile à transposer à l’écran.

      J'aime

  2. Pas vu pas lu, mais ça ne m’étonne pas le côté caricatural pour une adaptation d’un livre d’Amélie Nothomb. Elle parle souvent de exacerbation des sentiments, et ils ont dû vouloir montrer la manière dont elle le perçoit. Enfin… Je ne pense pas le voir, mais pourquoi pas le lire un jour. En plus, je crois qu’il est dans la bibliothèque familiale 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne me souviens pas très bien du film mais j’ai largement préféré le livre. C’est vraiment une auto biographie et elle raconte ce qu’elle a pu vivre et ressentir mais je pense que tu aimerais plus ni d’eve ni d’adam qui est aussi une auto biographie mais de ce qu’elle a vécu dans sa vie intime la même année au Japon.

    Aimé par 1 personne

  4. Je me rappelle avoir lu ce livre pendant mes études. Je pense que le livre doit être beaucoup plus complet et représentatif que le film sur le choque des cultures. En fait je ne savais même pas qu’il y avait un film … 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. A une époque j’avais lu tout les livres d’Amélie Nothomb que j’aimais beaucoup pourtant je me rapelle que stupeur et tremblement était son premier livre que j’ai lu et j’avais pas trop trop aimé. Le film ne me donnais pas envie vu que j’avais pas vraiment apprécié le livre.

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai vu ce film deux fois dont une récemment.
    Ayant lu le livre et connaissant l’univers de l’auteur, le côté caricatural ne m’a pas gêné car, comme l’a commenté Yuuki, ce sont les sentiments de l’auteur. Elle se faisait une image très idéaliste du Japon et ce film exprime ces déceptions.
    Mais je trouve qu’il montre aussi ses erreurs, qui sont les erreurs des occidentaux. Au lieu d’essayer de s’adapter aux méthodes japonaises, elle a transposé ses habitudes d’occidentale.
    Finalement elle croyait qu’avoir vécu enfant au Japon lui donnait une part de « l’âme » japonaise. Mais non, elle a une éducation et vison occidentale du fonctionnement de la société. Et si on n’essaye pas de comprendre la société japonaise, on finit au plus bas de l’échelle.
    Un peu comme le film « Lost In Translation » où les personnages ne cherchent pas et n’arrivent pas à s’intégrer.
    Et, à mon avis, ce côté caricatural permet de mieux comprendre cet aspect.
    Puis, l’histoire se déroule fin 80, début 90. Les choses étaient peut-être très différentes de maintenant.

    Le livre « Ni dEve ni D’adam », (qu’a cité Minssotae) se déroule à la même période mais pas du tout sur le même ton. Donc elle a aimé des choses du Japon 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s