[Culture] Les films asiatiques au Festival de Cannes 2: Zoom sur 2017

festival_cannes_2017

Aujourd’hui, voici un zoom sur les films asiatiques présentés lors de cette 70ème édition du Festival de Cannes. Cet article sera édité pour compléter les informations manquantes et par la suite pour y faire figurer les éventuelles récompenses^^. Avec un peu de chance, la sélection au Festival permettra à ces films de sortir dans nos salles françaises, même si c’est de manière confidentielle 🙂 .

Compétition officielle du Festival de Cannes:

« Vers la lumière » (Hikari) de  Kawase Naomi Drapeau du JaponCe film narre la rencontre entre une jeune femme déconnectée de la réalité et qui travaille comme audio-descriptrice et un photographe-cameraman qui perd peu à peu la vue.

« Le jour d’après » (Geu-Hu) de Honh Sang Soo Drapeau de la Corée du Sud Bong Wan, patron d’une maison d’édition, a une liaison avec une de ses employées. La relation se termine et la jeune femme quitte son travail, laissant Bong Wan inconsolable. Une jour la femme de Bong Wan découvre la double vie de son époux.

« Okja » de Bong Joon Ho Drapeau de la Corée du Sud En Corée du Sud de nos jours, une puissante multinationale tente de capturer un monstre. Celui-ci a pour amie une petite fille de 12 ans qui va faire tout ce qui est en son pouvoir pour le protéger des financiers cupides qui veulent le récupérer. NB: Ce film sera disponible sur Netflix à partir du 28 juin.

Hors-compétition:

« Blade of the Immortal » (Mugen Non Juunin) de Takashi Miike Drapeau du JaponAu Japon, en 1770, un samouraï immortel veut se racheter de ses crimes passés. Pour cela, il va devoir tuer mille scélérats. Il croise alors la route de Lin, une jeune femme qui lui demande de l’aider dans sa vengeance.

Séances spéciales:

« Claire’s Camera » (KEULLEEOUI KAMELA) de Hong Sang Soo Drapeau de la Corée du SudLors d’un voyage d’affaires au Festival de Cannes, Man Hee est accusée de malhonnêteté par sa patronne, et licenciée. Claire se balade dans la ville pour prendre des photos avec son Polaroïd. Elle fait la rencontre de Man Hee, sympathise avec elle, la prend en photo. Claire semble capable de voir le passé et le futur de Man Hee, grâce au pouvoir mystérieux du tunnel de la plage. Désormais Claire décide d’accompagner Man Hee au café où elle a été licenciée. C’est le moment de découvrir le pouvoir de Claire à l’œuvre.

Séances de minuit:

« The Merciless » (Bulhadang) de Byun Sung Hyun Drapeau de la Corée du Sud Jae Ho, chef de gang, fait la loi en prison auprès des autres détenus. Mais son autorité est remise en cause à l’arrivée de Hyun Soo, un nouveau venu.

« The Villainess » (Ak-Nyeo) de Jung Byung Gil Drapeau de la Corée du Sud Depuis l’enfance, Sook Hee a été entraînée pour devenir une tueuse sans pitié. Lorsque Madame Kwon, chef du Service des renseignements sud-coréen, l’engage comme agent dormant, elle lui offre une seconde chance.

Courts-métrages en compétition:

« A Gentle Night » (Xiao Cheng Er Yue) de Yang Qiu Drapeau de la République populaire de Chine Pas de synopsis disponible.

Sélection « Un Certain Regard »:

« Before We Vanish » (Sanpo suru Shinryakusha) de Kurosawa Kiyoshi Drapeau du Japon Alors que Narumi et son mari Shinji traversent une mauvaise passe, Shinji disparaît soudainement et revient quelques jours plus tard. Il semble être différent, plus tendre et attentionné. Au même moment, une famille est brutalement assassinée et des phénomènes étranges se produisent. Le journaliste Sakurai va mener l’enquête.

« Walking Past the Future » (Lu Guo We Lai) de Li Ruijun Drapeau de la République populaire de Chine Pas de synopsis disponible.

Sélection Cinéfondation:

« Tokeru » de Igashi Aya Drapeau du JaponUne adolescente émotionnellement perturbée a un rituel quotidien secret : elle saute dans la rivière pour se détendre. Le hasard a voulu qu’un jour ce rituel est découvert par son cousin de Tokyo, en visite chez elle.

« Yin Shian Bien Jian Gon Lu » de Wang Yi-Ling Drapeau de la République de Chine C’est l’histoire de deux marginaux, qui s’entre-aident et se fixent de nouveaux objectifs durant un trajet en voiture.

Quinzaine des Réalisateurs:

« Marlina the murderer in four acts » (Marlina Si Pembunuh Dalam Empat Babak) de Mouly Surya Drapeau de l'Indonésie Pas de synopsis disponible.

Que pensez-vous de cette sélection? Y-a-t-il des films que vous aimeriez voir? Lesquels? Comme toujours, les commentaires sont les bienvenus 😀 !

Publicités

7 commentaires sur « [Culture] Les films asiatiques au Festival de Cannes 2: Zoom sur 2017 »

  1. Merci pour cette présentation détaillée !
    Y-a-t-il des films que vous aimeriez voir? >> Blade of the immortal, because j’aime d’amour le manga. D’un autre côté, il est très violent, alors adapté par Miike en plus… Et puis c’est quitte ou double, les adaptations, quand on est attaché à la version d’origine. 😀
    Et « Yin Shian Bien Jian Gon Lu » de Wang Yi-Ling a tout a fait le genre de synopsis qui m’intrigue !!
    « Le jour d’après » (Geu-Hu), comme ça, je m’étais dit « pourquoi pas ? » (surtout que j’aime bien l’acteur principal), mais entre Honh Sang Soo et moi le courant ne passe pas, malgré l’adulation qu’il suscite en occident. 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue sur le blog SALT^^
      Moi aussi « Blade of the Immortal » me fait de l’oeil, puis y’a Kimu ❤ . Je n'ai pas lu le manga, même si j'en ai entendu parler.
      "Hikari" et "Okja" ont l'air intéressants, je vais sûrement y jeter un œil quand ce sera possible 🙂
      J'essaierai de compléter l'article quand je trouverai de nouvelles informations 🙂
      Merci d'être passé^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s