[K-Drama] The Tale of Nokdu

Titre: The Tale of Nokdu / 녹두전

Pays: Corée du Sud

Année: 2019

Genre(s): Historique, Comédie, Drame, Romance

Nombre d’épisodes: 32 (1/2 heure)

Casting: Jang Dong Yoon (Jeon Nok Du); Kim So Hyun (Dong Dong Joo); Kang Tae Ho (Cha Yool Mu); Jung Joon Ho (le roi Gwanghae); Song Geon Hee (Jeon Hwang Tae); Jo Soo Hyang (Kim Ssook).

L’histoire:  Alors qu’il vit paisiblement sur une île, Jeon Nok Du est attaqué par une bande d’assassins qui s’en prend à sa famille. Il en blesse un qu’il suit. Il s’aperçoit ainsi qu’il s’agit d’une femme et qu’elle vit dans un village de veuves où les hommes sont bannis. Afin de découvrir la vérité sur la raison de cette attaque, il se déguise en femme et infiltre le village. Il y retrouve Dong Dong Joo, rencontrée précédemment à la capitale, qui suit une formation pour devenir gisaeng (une courtisane), même si ce n’est qu’une façade à un projet secret. Nok Du va-t-il découvrir le projet des assassins et accomplir sa destinée?

Fiche Écrans d’Asie

~***~

Ce que j’en pense : ★★★ *Coup de cœur*

Me voici enfin avec ma review du drama historique « The Tale of Nokdu » 🙂 . Je comptais le sortir plus tôt, mais la fin d’année a été chargée et je n’ai pas eu le temps de le finaliser avant la fin de l’année. J’en avais cependant déjà parlé de ce drama au cours de sa diffusion pour vous donner mes premières impressions, vous pouvez les lire en suivant ce lien^^.

Comme je ne sais pas trop par où commencer pour vous parler de ce super drama qu’est « The Tale of Nokdu », je vais prendre comme point d’accroche ce qui m’a donné envie de la voir. Tout d’abord, la présence de la jolie Kim So Hyun, une actrice que j’aime beaucoup mais dont le dernier drama historique en date ne m’avait pas convaincue (il s’agit de « The Emperor: Owner of the Mask » avec Yoo Seung Ho), et j’étais donc contente de le retrouver, d’autant que si « The Tale of Nokdu » est clairement un drama historique, les teasers laissaient présager une forte présence de comédie, ce qui me plaisait beaucoup. La deuxième chose qui a achevé de me convaincre à me lancer, c’est le trope du gender-bender inversé (homme qui se travestit en femme) qui n’est vraiment pas courant à Dramaland et j’étais extrêmement curieuse de savoir comment cela allait être traité et si l’acteur choisi allait être crédible.

Et je n’ai pas du tout regretté d’avoir appuyé sur le bouton « Play »! Semaine après semaine, j’ai adoré suivre les aventures de Nokdu et sa relation avec Dong Joo, mais aussi avec toutes les habitantes du villages de femmes où il s’est introduit déguisé, pour traquer les assassins qui ont voulu s’en prendre à sa famille. Dans la première partie du drama, la comédie est très présente et je me suis beaucoup amusée des situations embarrassantes et des quiproquos dans lesquels se retrouve le jeune homme qui se fait passer pour une aristocrate veuve, Lady Kim. On le voit nouer des liens avec toute cette communauté de femmes avec un plaisir non dissimulé. Et ce qui est vraiment intéressant c’est qu’en filigrane de l’intrigue principale, on découvre la condition des femmes de cette époque, où les veuves devaient « suivre » leurs maris dans la mort ou bien étaient considérées comme des parias. C’est une mise en lumière à laquelle je ne m’attendais pas et que j’ai beaucoup apprécié. D’autant que, tout comme notre protagoniste principal, on s’attache à ce village et à ces femmes au fil des épisodes ❤ .

J’ai également été vraiment très agréablement surprise par le trope du gender-bender. L’acteur qui incarne Nokdu, Jang Dong Yoon, a été vraiment bien casté pour ce rôle. Non seulement physiquement, il est “beau” en tant que femme mais il a intégré dans son jeu plein de petits détails qui rendent Lady Kim crédible. Et en même temps, on reconnaît Nokdu qui existe toujours derrière le travestissement. Du coup, on n’est jamais dans le ridicule. Nokdu n’imite pas une femme de manière caricaturale, il essaie au contraire de se fondre dans son nouvel environnement pour aller au bout de la mission qu’il s’est donné. Ce résultat qui n’est jamais parfait rend le gender-bender absolument crédible avec une vraie raison d’être dans le scénario et ce n’est pas uniquement un déclencheur de situations comiques. Un super travail 😀 !

Pour ce qui est de l’intrigue de fond, aka Nokdu à la poursuite des assassins et des raisons de cette tentative d’assassinat, on se retrouve sur un terrain plus “classique” du drama historique coréen. Après tout, un sageuk sans complots, ce n’est pas un sageuk. Si l’intrigue politique tire sur des ficelles bien connues des amateurs du genre, l’originalité se situe au niveau des personnages des Némésis de Nokdu eux-mêmes. Là où l’on a souvent des personnages de perfides assez caricaturaux, « The Tale of Nokdu » donne de l’épaisseur et de la nuance à ses « méchants », ce qui les rend plus humains et donc plus difficiles à haïr en bloc. Et si dans la seconde partie du drama, la comédie laisse un peu plus de place au sageuk, on n’en perd pas tout ressort comique, ce qui est grandement appréciable^^. De plus, le drama va jusqu’au bout de son propos et ne néglige pas sa conclusion.

Les personnages gagnent très vite en profondeur, malgré l’apparence light de ce drama historique, qui n’hésite pas à s’appuyer sur la comédie. Nok Du fait penser à ces personnages qui doivent entreprendre un voyage initiatique pour grandir et découvrir qui ils sont vraiment. Il est vrai que sa quête de vérité le pousse à se travestir, ce qui n’est pas commun 😉 . Nokdu est quelqu’un de déterminé, mais aussi de profondément gentil et attentionné avec les gens qui comptent pour lui, que ce soit sous sa véritable identité ou sous celle de Lady Kim. Il y a quelque chose d’innocent chez lui. C’est ce que le rend si attachant ❤ . Dong Joo, elle, est beaucoup plus endurcie par les épreuves qu’elle a traversées et elle se protège au maximun de tout ce qui pourrait la détourner du but qu’elle s’est fixé, même si elle reste fragile à l’intérieur. Yool Mu, lui, c’est le second lead presque caricatural tellement il est parfait. Il n’y a pas une aspérité dans sa personnalité, ce qui est presque inquiétant. Il y a aussi le roi, qu’il serait si facile de haïr s’il était uni-dimensionnel, mais là-dessus, les scénaristes se sont fait plaisir et ont ménagé quelques surprises qui rendent les personnages vraiment intéressants 😉 . Et puis se crée autour de Nokdu toute une famille de cœur qui grandit dans l’adversité et dont j’ai adoré l’évolution de bout en bout ❤ .

La relation entre Nokdu est Dong Joo est également un petit bonheur à suivre. Si le secret de l’identité de notre héros est assez vite résolu pour Dong Joo, j’ai beaucoup aimé la manière dont elle a toujours farouchement protégé son secret même au tout début où elle ne lui faisait pas totalement confiance. Quant à Nokdu, qu’il soit dans des atours féminins ou non, il protège toujours Dong Joo et la pousse à s’autoriser des sentiments qu’elle s’interdit. Leur relation évolue d’une inattendue relation mère-fille à quelque chose de plus romantique. En tant que “couple”, il se font évoluer l’un l’autre et c’est grandement appréciable. En ce qui concerne l’évolution de leur relation, j’ai trouvé qu’elle suivait un cours assez naturel pour Nokdu et que le parcours plus chaotique de Dong Joo à cet égard est très bien éclairé par l’histoire passée de cette dernière. Une romance au final vraiment adorable, avec bien sûr quelques rebondissements parfois attendus mais qui n’en reste pas moins très satisfaisante jusque dans sa conclusion, du moins de mon point de vue.

La réalisation de « The Tale of Nokdu » est un réel plaisir pour les yeux (les miens en tout cas ❤ ). Le drama est vraiment bien rythmé, ce qui permet à la réalisation d’être assez fluide entre les scènes et comme souvent dans les dramas historiques, on a régulièrement droit à des scènes très esthétiques et ça c’est tout ce que j’adore, donc je ne pouvais qu’être happy de la réalisation de Nokdu. Tout du long, les découpages sont faits avec intelligence et on ne m’a jamais privée de gros plans sur les personnages pour pouvoir lire leurs émotions. Franchement, j’ai été très satisfaite. Pour ce qui est de l’OST, elle est vraiment jolie dans l’ensemble, un mélange de titres entraînants, à l’image du fun « Baby Only You » interprété par NCT U ou des chansons plus douces comme « Shine On You » par Younha ou « Most Perfect Days », chanté par la merveilleuse Gummy. Une OST vraiment agréable à écouter^^.

En conclusion, ce drama est un de mes coups de coeur de 2019 ❤ . J’ai vraiment adoré suivre “The Tale of Nokdu” tout au long de sa diffusion, j’attendais chaque semaine les épisodes avec impatience. Et s’il y a quelques rebondissements attendus et quelques petites longueurs sur la fin, le drama ne m’a jamais déçu et à su me faire passer par toutes sortes d’émotions, et son scénario correctement rythmé à su me tenir en haleine et me satisfaire. “The Tale of Nokdu” a tenu toutes ses promesses et a fait palpiter mon petit cœur jusqu’au bout ❤ . Je vous le recommande chaudement!

Note finale : 9/10

Et vous, avez-vous vu « The Tale of Nokdu »? Qu’en avez-vous pensé? Partagez-vous mon coup de coeur pour ce drama ❤ ? Que pensez-vous du gender-bender inversé? N’hésitez pas à me donner toutes vos impressions en commentaire 😀 .

3 commentaires sur « [K-Drama] The Tale of Nokdu »

  1. Je pense que tu connais mon avis sur le drama, et que tu sais qu’on est sur la même longueur d’ondes. C’était agréable de lire dessus à nouveau 🙂 Le « Yool Mu, lui, c’est le second lead presque caricatural tellement il est parfait. Il n’y a pas une aspérité dans sa personnalité, ce qui est presque inquiétant. » m’a fait rire, j’avoue, haha.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s