[TV Show] Queer Eye – We’re in Japan

Hello les amis!

Aujourd’hui, un petit article sur une émission de télé-réalité que j’ai découvert pendant le confinement et dont j’ai dévoré les 5 saisons ❤ : « Queer Eye ». Il se trouve qu’un spin-off de 4 épisodes de la série se déroule au Japon, l’occasion de voir comment les Fab Five ont abordé ce dépaysement et comment les différences culturelles ont été intégrées à l’émission.

Queer Eye: Plus qu’une émission de relooking

« Queer Eye » est une série « Original Netflix » sortie le 7 février 2018. C’est un reboot de la série de Bravo Queer Eye for the Straight Guy, mettant en vedette un nouveau Fab Five : Antoni Porowski, expert cuisine ; Tan France, expert mode ; Karamo Brown, expert culture ; Bobby Berk, expert décoration et Jonathan Van Ness, expert soins/beauté. Le concept de « Queer Eye » est simple: Une équipe de cinq experts gays débarque dans la vie d’anonymes pour « rebooster » leur vie, extérieurement (look, décoration intérieure) mais aussi intérieurement (dépassement de soi, peurs, stress…).

Bobby, Karamo, Antoni, Jonathan et Tan

Rien de bien nouveau dans ce concept, mais je trouve qu’il y a vraiment un accent « body positive » et d’acception de soi et de ses différences bien plus exploité que dans d’autres émissions dîtes de relooking, ce qui est vraiment agréable 🙂 . Le TV show respecte bien sûr des codes déclinés à chaque épisode, et j’étais curieuse de voir ce que cela pouvait donner dans un environnement différent de celui des États-Unis avec lequel les cinq trublions sont familiers 😉 .

Les invités de ce spin-off:

Mizuhara Kiko (eps 1-4)

Mizuhara Kiko est une mannequin, designer et actrice américano-japonaise. Elle sert de guide au Fab Five en leur faisant découvrir des lieux célèbres à Tokyo et elle leur explique certaines différences culturelles.

Watanabe Naomi (ep 3)

Watanabe Naomi est une comédienne et créatrice de mode d’origine taïwanaise et japonaise. Elle est très connue au Japon. Elle apparaît dans l’épisode 3 de l’émission pour redonner confiance à une jeune femme qui n’aime pas son corps.

Nishimura Kodo (ep 2)

Nishimura Kodo est une figure atypique car il est à la fois moine bouddhiste et artiste maquilleur. Il est gay et partage son temps entre le Japon et les États-Unis. Il apparaît dans l’épisode 2, où il partage son expérience.

Le Japon: Un choc culturel?

Je dois dire que j’étais un peu inquiète en démarrant cette mini-saison, car je ne savais pas trop comment la barrière de la langue et les différences sociales et culturelles entre les deux pays allaient se ressentir dans l’émission. C’est vrai que quand on regarde les « héros » choisis pour ces 4 épisodes, on ressent la vision occidentale du Pays du Soleil Levant, comme avec l’illustratrice de mangas ou l’époux qui ne sais pas communiquer avec sa femme, qui sont des « clichés » que l’on peut voir sur la société japonaise.

La construction des épisodes est exactement la même que dans les autres saisons et pendant cinq jours, notre équipe s’affaire à redonner confiance à ses poulains avec le même enthousiasme et la même bienveillance que d’habitude. Il est vrai qu’il y a parfois des choses qui m’ont fait tiquer, comme les exclamations en japonais de nos 5 compères qui n’étaient pas vraiment naturelles ou les interventions de fin, concernant par exemple l’usage des baguettes dont je n’ai pas vraiment vu l’utilité. Mais les Fab Five semblent donner leur meilleur pour comprendre et proposer des solutions aux différentes situations, même si certaines scènes n’ont pas dû mettre les participants très à l’aise, avec les concepts de « vivre pour soi » ou de se dire qu’on s’aime régulièrement,dont je ne suis pas sûre de la pertinence.

Au travers de cette émission de télé-réalité sont tout de même abordés des sujets de société qui sont au cœur de l’évolution du Japon comme l’acceptation des personnes LGBT, la femme « trop âgée » qui ne voit plus l’intérêt d’être vue comme un femme ou les problèmes de couples. Je trouve que cela a du mérite, même si ce n’est pas toujours présenté avec délicatesse. J’ai aussi aimé découvrir un peu Tokyo et des lieux à voir et rencontrer quelques célébrités: j’ai notamment adoré Naomi Watanabe, que je ne connaissais pas du tout^^.

En conclusion, « Queer Eye -We’re in Japan » est un divertissement tout aussi sympathique que les autres saisons de l’émission, même s’il y a quelques facilités scénaristiques. Si vous aimez ce type de programme, vous devriez passer un bon moment, avec comme toujours les Fab Five qui prônent l’acceptation de soi et des différences.

Est-ce que certains d’entre vous ont vu « Queer Eye » au Japon? Qu’en avez-vous pensé? N’hésitez pas à me donner vos impressions personnelles en commentaire 😀 .

Mata ne!

Un commentaire sur « [TV Show] Queer Eye – We’re in Japan »

  1. Coucou !
    J’ai aussi regardé l’émission principale pendant le confinement, je suis en plein visionnage de la saison 5. Même si j’ai lu des critiques sur le côté un peu exagéré et surjoué de certaines réactions, je trouve les Fab Five hyper attachants et Queer Eye une émission Feel Good qui fait du bien au moral ^^
    Je n’ai pas encore regardé le spin-off au Japon que tu nous présentes, j’ai comme toi un peu peur de l’approche de l’émission. Je pense que le regarderais une fois la saison 5 finie 😉
    Bonne journée ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s