[Challenge] ABC des films

Un nouveau challenge de visionnage a vu le jour: « L’ABC des films » créé par Chahana ❤ .

Le principe du challenge: Il est simple, regarder des films en fonction des lettres de l’alphabet. Il y a 26 lettres dans notre bel alphabet donc 26 films à choisir, mais attention la difficulté intervient dans le fait que vous ne pouvez pas regarder le film de la lettre B, sans avoir vu la A avant. Pour le reste à vous de vous organiser comme vous le souhaitez. Vous pouvez établir une liste et vous y conformer ou regarder un film lambda au fur et à mesure de vos envies. Vous devrez, en vous inscrivant, choisir un palier parmi ceux présentés.

Pour connaître tous les détails du challenge et vous y inscrire si vous le souhaitez, je vous invite à consulter l’article sur le blog de Chahana 🙂 .

Il y a plusieurs paliers, personnellement j’ai choisi le palier Θ Thêta, soit un objectif de visionner des films avec l’alphabet complet soit 26 lettres^^. Vous pourrez suivre ma progression dans cet article, mis à jour au fur et à mesure. Je pense également écrire un petit avis pour chaque film visionné 😉 .

~***~

A – A Frozen Flower

L’histoire: Afin de permettre de mettre un terme aux complots visant à sa destitution et à assurer sa dynastie, le roi Gong Min demande à son fidèle garde de du corps Hong Rim, qui est aussi son amant, de devenir intime avec la reine afin de concevoir un héritier. Ce triangle amoureux va avoir des conséquences tragiques.

Ce que j’en pense: Complots, triangle amoureux, trahison et combats, les bases du sageuk sont bien présentes dans « A Frozen Flower », un cocktail dont on voit peu à peu se dessiner l’issue tragique. Si l’histoire est classique, le triangle amoureux l’est moins et est présenté de façon assez crue, tout comme les scènes de violence. Ce film n’est donc pas destiné aux plus jeunes. J’ai bien aimé le film dans l’ensemble, les acteurs sont bons et la photographie est belle et nous plonge avec élégance dans ce drame historique. Si je peut regretter quelques longueurs, cela ne m’a pas empêché d’apprécier le film, et j’ai même pu repérer Yoo Jin Goo, Song Jong Ki ou encore Noh Min Woo dans des petits rôles 😉 .

~***~

B – Belle

L’histoire: Suzu, une lycéenne de 17 ans, se tient à l’écart des autres depuis le décès de sa mère une dizaine d’années auparavant. Bien qu’elle adore chanter, elle n’est pas en capacité de le faire devant les autres depuis ce tragique événement. Suzu découvre alors « U », un réseau en ligne massif, où elle décide de prendre l’apparence de Belle. Dans ce monde virtuel, elle chante et devient une des stars du réseau. Un jour, une mystérieuse « Bête » croise son chemin…

Ce que j’en pense: Dans cette adaptation libre et futuriste de « La Belle et la Bête », Mamoru Hosoda nous fait suivre le parcours de son héroïne dans dans les deux « mondes » en parallèle. « Belle » est un « coming of age » assez touchant, même si j’aurais souhaité moins de raccourcis scénaristiques et un peu plus de développement de certains personnages. Les chansons sont très jolies et j’ai bien aimé l’animation. Et puis comme j’ai vu le film en VO sous-titrée, j’ai pu profiter de la voix de Sato Takeru en « Bête », un petit plus bien sympathique 😉 .

~***~

C – Chungking Express

L’histoire: « Chungking Express » raconte les destins croisés de deux policiers dont les petites amies respectives les ont quitté et qui espèrent, chacun à leur manière, les voir revenir. Une autre femme va alors faire son apparition dans la vie de chacun d’entre eux.

Ce que j’en pense: Wong Kar-Wai a vraiment l’art de prendre le quotidien banal de ses personnages et de le sublimer par sa réalisation. On ne peut pas dire que le réalisateur-scénariste présente la romance d’une manière conventionnelle, et les deux histoires présentent des personnages perdus dans leurs sentiments et qui cherchent une porte de sortie. Les acteurs sont vraiment bons, Tony Leung et Kaneshiro Takeshi en tête, et j’ai aimé le côté un peu désabusé de ce film, sans qu’il soit pour autant dénué d’espoir. Des deux histoires présentées, celle avec Tony Leung a plus retenu mon attention avec comme motif musical « California Dreamin », et j’ai aimé son dénouement, alors que je suis restée un peu sur ma faim pour la première histoire. Quoi qu’il en soit, je tire mon chapeau à la réalisation maîtrisée qui laisse une impression unique.

~***~

D – Dance Subaru

L’histoire: Subaru et son frère jumeau Kazuma partagent un rêve : devenir danseurs de ballet. Après la mort de Kazuma d’une maladie héréditaire, la danse est devenue son seul bonheur. Sa vie prend une tournure dramatique mais elle rencontre la propriétaire d’un cabaret, qui reconnaît le talent de Subaru et la forme dans sa boîte de nuit. Motivée par le rêve de devenir danseuse professionnelle la jeune femme entre dans une compétition de danse internationale.

Ce que j’en pense: « Dance Subaru » est un joli film « coming of age » où l’on suit le parcours semé d’embûches de Subaru pour atteindre son rêve. J’ai aimé me plonger dans cet univers de danse, et si le scénario n’a rien de novateur, la passion de la danse de son héroïne offre de jolis moments d’émotion. J’ai été moins intéressée par les relations autour de Subaru (à part avec Isuzu, qui tient le cabaret), peut-être parce qu’elles manquent de développement pour être vraiment touchantes. Dans l’ensemble, un parcours initiatique agréable à regarder qui met surtout en valeur son personnage principal, bien interprétée par Kuroki Meisa 🙂 . Il y a aussi un cameo inattendu dans ce film mais je ne vais pas spoiler hahaha 😉 .

~***~

E -Empty by Design

L’histoire: On suit Samantha et Eric, deux philippins de retour au pays après des années à l’étranger, ils ont du mal à retrouver leur place auprès de leur famille et leurs amis sur place. Ils se rencontrent par hasard et se souviennent qu’ils ont fréquenté la même école. Leur situation respective va les rapprocher, tandis qu’ils cherchent ce que veut dire « être à la maison ».

Ce que j’en pense: Je cherchais un film philippin à regarder et je suis tombée sur ce film indépendant sur Viki. Comme je trouvais le thème principal intéressant, je me suis lancée, et j’en suis ressortie déçue, parce que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, sans doute en partie parce que je ne m’identifie pas à ce « déracinement » de leur pays d’origine après des années d’absence, et que, par voie de conséquence, le rythme lent et ponctué de silences m’a paru long. Le film est vraiment dans sa thématique avec des plans appuyés sur Samantha ou Eric dans des lieux vides ou semblant perdus même lorsque qu’ils sont entourés. La deuxième moitié du film est plus dynamique et l’amitié qui se dessine est sympathique mais je n’ai pas réussi à me raccrocher émotionnellement. Dommage.

~***~

F – Forbidden Dream

L’histoire: Pendant vingt ans, le roi Sejong et Jang Yeong Sil ont tissé une relation étroite, donnant l’occasion à ce dernier de développer ses idées et d’inventer divers appareils d’observation astronomique. À cause d’un incident, Jang Yeong Sil est démis de ses fonctions et disparaît complètement. (source: Nautiljon)

Ce que j’en pense: J’ai bien aimé ce film pour ses deux gros points forts: les performances d’acteurs de Han Seok Kyu et Choi Min Sik, impeccables du début à la fin en roi Se Jong et Jang Yeong Sil et le choix d’avoir raconté cette amitié profonde qui existe malgré les différences sociales entre les deux personnages principaux. L’intrigue politique et les personnages secondaires m’ont moins intéressée, ce qui fait que j’ai ressenti quelques longueurs. Mais dans l’ensemble, « Forbidden Dream » est un visionnage solide avec deux acteurs principaux qui nous entraînent dans cette histoire par leur belle interprétation 🙂 .

~***~

G – Glass Garden

L’histoire: Jae Yeon est une doctorante qui effectue des recherches dans le domaine du sang artificiel. Elle est trahie par son professeur et une de ses collègues, et se réfugie dans une serre au milieu de la forêt, un lieu où elle a grandi. Ji Hoon est un romancier empêtré dans un scandale. Il s’intéresse soudainement à Jae Yeon et va se servir de sa vie comme inspiration pour son prochain roman.

Ce que j’en pense: J’ai des sentiments mitigés sur ce film, qui est intéressant mais a provoqué en moi un certain malaise. J’ai aimé la réalisation et la poésie qui en émane, avec la couleur verte comme fil conducteur, qui nous entraîne dans un univers qui confond parfois la réalité et le fantasme, au travers de l’écrivain Ji Hoon, qui imagine à sa façon la vie de Jae Yeon à partir des bribes qu’il détient. Moon Geun Young livre une performance excellente dans le rôle de cette scientifique dont la santé mentale vacille et qui ne parvient plus à distinguer ses désirs de la réalité et qui cache un sombre secret. Mais j’ai parfois été confuse quant au mélange des genres, il y a un certain sentiment d’étrangeté à ce film, qui le rend pour moi difficile à imaginer dans la réalité. Je ne regrette pas le visionnage mais je reste perplexe sur ce qu’il véhicule comme message.

~***~

H – Homestay (2022)

L’histoire: Shiro est une âme à qui l’on a permis de s’incarner dans le corps d’un jeune homme et de bénéficier d’une seconde chance de vivre. Il y a cependant une condition: Shiro doit découvrir la cause du décès de son hôte, Makoto. Shiro va donc devoir s’adapter à sa nouvelle vie, tout en menant l’enquête sur le passé de Makoto.

Ce que j’en pense: J’ai déjà vu l’adaptation thaïlandaise du roman « Colorful » de Mori Eto en 2020 – vous pouvez retrouver mon avis ici – et ce n’était donc pas une découverte. En fait, j’était plutôt curieuse de voir si j’allais avoir le même ressenti que pour la version sortie en 2018^^. Ce que je peux dire, c’est que j’ai passé un agréable moment devant ce film dont le ton s’avère moins sombre que je m’y attendais. Le côté « enquête » est moins présent au profit du portrait des différentes personnes qui composent l’entourage de Makoto. Même si je connaissais déjà le synopsis, je trouve toujours la construction de cette histoire originale, avec des monologues bien placés du personnage principal.

~***~

I – It’s a Summer Film

L’histoire: Hadashi fait partie du club de cinéma de son lycée. Elle souhaite tourner un film de samouraïs mais son projet a été recalé au profit de la comédie sentimentale de sa rivale Karin. Après avoir rencontré Rintaro, qui est l’incarnation parfaite du héros de son film, Hadashi décide de filmer son scénario sans les moyens du club et avec l’aide de ses deux amies, Beat-ban et Blue Hawai. Tandis que le tournage avance tant bien que mal, il se révèle que Rintaro est venu du futur, et ce pour une raison aussi précise qu’inattendue. (source: Nautiljon)

Ce que j’en pense: J’ai passé un très chouette moment devant ce coming-of-age plein d’énergie, qui met en scène une bande d’amis un peu improbable qui veulent tourner un film renouant avec l’âge d’or des films de samourais 🙂 . J’ai trouvé les personnages attachants et j’ai aimé suivre leur aventure cinématographique. Si l’incursion de la science-fiction est pour le moins originale (ça m’a rappelé « Summer Time Machine Blues » avec ce mélange des genres haha), j’ai trouvé qu’elle n’était pas assez développée pour avoir un réel impact sur l’ensemble du film. D’autant que certains choix scénaristiques (notamment la fin que j’ai personnellement trouvée intéressante pour l’imagination du spectateur) laisse cette partie fantastique toujours en arrière-plan. Pour résumer, si vous aimez comme moi les histoires d’amitié et les films qui donnent envie de réaliser ses rêves, « It’s a Summer Film » devrait vous plaire^^.

~***~

J – June & Kopi

L’histoire: Recueillie par un jeune couple, une chienne errante trouve vite sa place dans leur foyer, et découvre en leur pitbull le complice idéal. (source: Netflix)

Ce que j’en pense: J’ai passé un bon moment devant ce film indonésien touchant, qui raconte l’histoire de June une jeune chienne errante, au sein de sa famille d’adoption. Le scénario est un classique du genre où l’on suit les aventures de June, qui devrait plaire aux petits et aux grands, et qui mettra les larmes aux yeux de tous ceux qui ont des animaux. A partager en famille et avec vos animaux de compagnie 🙂 .

~***~

K – Kingdom

L’histoire: Devenu orphelin à cause de la guerre, Shin rêve de quitter son statut de serviteur en devenant général. Il fait une rencontre décisive avec le garçon destiné à devenir l’empereur Qin, Eisei qui se révèle être un allié essentiel dans la quête de la grandeur de Shin. Ensemble, les jeunes hommes cherchent à reconquérir le trône d’Eisei pour ensuite unir les Royaumes combattants sous une même bannière.

Ce que j’en pense: J’étais dans le mood pour un film d’action à la « Rurouni Kenshin » et mon choix s’est donc tout naturellement porté sur « Kingdom » dont le casting 3 étoiles me faisait de l’œil (Yamazaki Kento, Yoshizawa Ryo et Nagasawa Masami<3 ). Et j’ai passer un moment très divertissant devant cette quête de deux jeunes hommes qui veulent marquer l’histoire de leur empreinte. Le scénario est un classique du film d’action historique avec son intrigue politique, ses batailles pour conquérir le pouvoir et ses héros auxquels on s’attache au fil du récit. Personellement, j’ai adoré le personnage de Youtanwa, elle est belle et super badass 🙂 . En résumé, si vous aimez le genre, vous allez être servis^^. En ce qui me concerne, je regarderai avec plaisir la suite qui doit sortir cet été.

~***~

L – Linda Linda Linda

L’histoire: Quelques jours avant le festival de leur lycée où elles doivent se produire, Kei, Kyoko et Nozomi doivent trouver une chanteuse pour leur groupe. Elle proposent à Son, une étudiante coréenne en échange scolaire de se joindre à elles. Elles décident d’interpréter plusieurs chansons du groupe « The Blue Hearts » dont le tube « Linda Linda ».

Ce que j’en pense: « Linda Linda Linda » est un slice of life plein de nostalgie, dans lequel on suit les quelques jours mouvementés d’un group de rock féminin en herbe, qui doivent se produire au festival de rock de leur lycée. Le scénario est simple mais on s’attache à ses quatre jeunes filles qui mettent toute leur énergie dans la préparation de leur performance. Bae Doo Na sort du lot avec une interprétation juste et souvent drôle, mais les actrices ont une jolie alchimie entre elles^^. Si come moi, vous aimez les films qui mettent la musique au centre, vous allez passer un bon moment devant ce film 🙂 .

~***~

M – Mimi wo Sumaseba (Si tu tends l’oreille)

L’histoire: L’intrigue se déroule dans la banlieue de Tokyo. Tsukichima Shizuku, une jeune fille de 14 ans, a une véritable passion pour les livres. Elle emprunte très souvent des ouvrages à la bibliothèque municipale, ainsi qu’a celle de son collège. Mais un jour, elle remarque sur les fiches d’emprunts qu’un certain Amasawa Seiji lit les mêmes ouvrages avant elle. Qui peut bien être ce mystérieux Amasawa Seiji? Cette question et un chat errant vont l’entraîner dans à faire des découvertes inattendues sur elle-même et son entourage.

Ce que j’en pense: Ce film d’animation du Studio Ghibli, réalisé dans les années 1990 à partir du manga éponyme, est l’une des rares œuvres du studio japonais que je n’avais pas encore vue, et j’ai passé un bon moment devant ce coming of age avec une touche de fantasy, qui naît de l’imagination fertile de Shizuku^^. Le film met en scène une adolescente qui cherche à donner une direction à sa vie, tout en découvrant ses premiers sentiments amoureux. L’ensemble est agréable à regarder avec une romance plutôt en filigrane de l’histoire mais mignonne 🙂 . Je suis contente de l’avoir enfin visionné, d’autant plus qu’un film live-action racontant la suite de l’histoire (10 ans plus tard) doit sortir en octobre prochain, ça devrait être intéressant.

PS: Les amateurs de Ghibli auront remarqué la statue du Baron, que l’on retrouve dans « Le Royaume des Chats », tiré d’un manga de la même auteur que « Mimi wo Sumaseba » 😉 .

~***~

N – Nisekoi

L’histoire: Lorsqu’il était enfant, Raku Ichijô a promis à celle qu’il aimait alors de conserver précieusement un cadenas dont elle seule possède la clef jusqu’à ce qu’ils se retrouvent tous deux, une fois adultes, pour se marier. Dix années se sont écoulées, Raku, bien que fils d’un chef de clan yakuza, tente d’être un lycéen comme les autres. Son quotidien est bouleversé par sa rencontre avec Chitoge Kirisaki, une nouvelle élève très querelleuse, qui va rapidement devenir sa pire ennemie. La situation tourne au cauchemar quand Raku apprend qu’il s’agit en réalité de la fille d’une famille de gangsters et qu’il va devoir simuler de sortir avec elle… pour éviter une guerre des gangs ! Leurs familles vont-elles s’apercevoir qu’ils ne font que jouer la comédie ? Mais surtout, retrouvera-t-il son amour d’enfance ? (source: Nautiljon)

Ce que j’en pense: Adaptation live du manga Nisekoi de Naoshi Komi, le film joue à fond l’univers qu’il adapte, ce qui engendre un jeu d’acteurs souvent exagéré et des situations parfois peu crédibles, surtout quand les hommes de main des clans rivaux se mêle de la vie amoureuse des deux faux tourtereaux. Au-delà de cet aspect qui ne plaira pas à tous les spectateurs, le film tient un bon rythme et l’on a pas le temps de s’ennuyer, même si l’intrigue est un classique de la romcom/school movie, les yakusas en plus. J’ai passé un bon moment et les acteurs sont tous sympathiques, mais je ne peux pas dire que ce film va me marquer. Si vous aimez les adaptations de manga live et que vous ne voulez pas vous prendre la tête, vous devriez apprécier^^.

~***~

O – Our Love Story

L’histoire: Yoon Joo est étudiante aux beaux arts. Un jour, alors qu’elle recherche de nouveaux éléments afin de monter son œuvre, elle rencontre Ji Soo, une barmaid un peu particulière. Les deux jeunes femmes se rapprochent, et peu à peu, Yoon Joo commence à tomber sous le charme de Ji Soo. (source: Nautiljon)

Ce que j’en pense: « Our Love Story » raconte à la fois le premier amour de Yoon Joo et pose un regard réaliste sur ce que l’on attend des femmes dans la société coréenne. Avec réalisme, il dépeint le développement de la relation entre Yoon Joo et Ji Soo et les conséquences que cela va engendrer pour les deux jeunes femmes. En ce sens, le film propose une intrigue classique du film LGBTQ+, où rien n’est acquis et où le poids de la norme est bien présent. Le rythme plutôt posé et ancré dans le quotidien ne conviendra peut-être pas à tous les spectateurs, tout comme le choix de fin du film, mais personnellement, j’ai plutôt bien aimé^^.

~***~

P – Pour l’amour de Ginny

L’histoire: Ginny est une fille de Delhi qui vit avec sa mère entremetteuse et qui a un mariage arrangé avec Sunny, un jeune homme qui a abandonné l’idée de l’amour et veut juste se marier et s’installer. Mais le match n’est pas si simple. Ginny rencontre Sunny pour le mariage, mais elle le refuse. Alors Sunny fait équipe avec sa mère pour l’aider à gagner son amour. (source: Ciné Séries)

Ce que j’en pense: Je n’avais pas encore de film indien au compteur pour le challenge et j’avais envie d’une romcom, je me suis donc lancé dans la comédie bolywoodienne « Pour l’amour de Ginny », qui est disponible sur Netflix. L’ensemble est plutôt feel-good mais j’ai trouvé l’intrigue peu originale avec des rebondissements attendus (surtout si vous êtes un peu familier avec les comédies romantiques indiennes) et l’ensemble a quelques longueurs. Les acteurs sont sympathiques et Yami Gautam est juste trop belle, mais je ne peut pas dire que ce film est très marquant, rien ne le fait sortir du lot, même s’il reste agréable à regarder.

~***~

Q – Quantum Physics

L’histoire: Lee Chan Wu est à la tête de sa discothèque et les affaires sont plutôt bonnes. Mais quand une affaire de drogue refait surface et risque de lui faire perdre de la clientèle, il décide d’enquêter de son côté et d’éviter que trop d’individus s’impliquent. Il rassemble alors des personnes pour l’aider dont Seong Eun Yeong, la reine des relations publiques et autres, et Park Gi Heon, un policier hors-pair. (source: Nautiljon)

Ce que j’en pense: J’ai passé un bon moment devant « Quantum Physics », un film qui mélange action, meurtre et comédie dans le cadre d’une affaire de corruption, thème régulièrement mis en scène dans le cinéma coréen. Si le sujet est un classique, le scénario est plutôt bien écrit et le film nous propose une belle cinématographie avec son contexte souvent nocturne. Une grande part de l’intérêt du film repose sur le jeu de ses acteurs principaux, tous parfaits dans leurs rôles respectifs. Je ne m’attendais pas à autant apprécier ce film, que j’ai de base choisi par rapport à la lettre de l’alphabet pour le challenge haha^^.

~***~

R – Ranbow Song

L’histoire: Kishida Tomoya travaille comme staff dans un studio de télévision, lorsqu’il apprend la mort de son amie proche Sato Aoi. Cet événement conduit Tomoya à se remémorer leur passé commun. Depuis leur rencontre dans un magasin d’enregistrement, au tournage de leur court-métrage pour le club de film de l’université, à leur dernier au revoir. Aucun des deux n’a eu le courage de confesser ses sentiments avant qu’il ne soit trop tard.

Ce que j’en pense: J’ai été touchée par ce film qui retrace un pan de la vie de jeunes gens au début de leur vie d’adulte. En soi, il ne se passe rien d’extraordinaire dans la vie des protagonistes mais le but du film est de mettre en lumière les émotions qu’ils ressentent, même s’ils n’arrivent pas à les exprimer, ou qu’ils ne les expriment que dans un univers fictif au travers d’un film. Personnellement, j’ai pu m’identifier à certaines situations car elles sont dépeintes avec réalisme et sans fioritures. Ueno Juri et Ichihara Hayato forment un duo attachant, et le film laisse donc une impression douce-amère. Un visionnage à garder quand vous voulez être ému.

~***~

S – Seoul Vibe

L’histoire: En 1988, alors que la Corée du Sud se prépare à accueillir les Jeux Olympiques, la « suprême équipe Sanggye-dong » composée de pilotes et de mécaniciens avec à sa tête Dong Wook, reçoit une offre qu’elle ne peut pas refuser de la part du procureur Ahn et accepte ainsi la mission qui consiste à infiltrer un réseau de blanchiment d’argent, dans le but de le démanteler. Ils devront tout d’abord gagner une course de voitures s’ils veulent être embauchés en tant que chauffeurs par la présidente Kang qui est à la tête du réseau. (source: Nautiljon)

Ce que j’en pense: « Seoul Vibe » nous entraîne dans une course folle pendant plus de 2 heures, avec son équipe de mécaniciens prêts à tout pour démanteler un réseau de gangsters sous la houlette d’un procureur zélé (Oh Jung Se^^). Le scénario est méga basique mais l’ensemble est divertissant, et plein d’action, le tout porté par un casting qui semble lui aussi bien s’amuser. Mention spéciale à Song Min Ho, que j’ai adoré ❤ . En résumé: c’est light et c’est fun, parfait pour se vider la tête et retourner dans les années 80.

~***~

T – The Accidental Detective

L’histoire: Dae Man est un homme ordinaire qui possède une librairie spécialisée dans la bande-dessinée et les mangas. Il est passionné par les crimes et gère un site web sur des crimes non élucidés. Ce père de famille aime se rendre au poste de police le plus proche et donner son avis aux inspecteurs. L’inspecteur No est quelqu’un de très respecté mais il ne supporte pas Dae Man. Un jour, Joon Su, l’ami des deux hommes, est arrêté pour meurtre. Afin, de prouver son innocence, l’inspecteur No est forcé de faire équipe avec Dae Man.

Ce que j’en pense: J’ai passé un bon moment devant cette comédie policière porté par un duo « chien et chat » très chouette à suivre. Le scénario est assez classique dans le genre mais je ne me suis pas ennuyée, l’alchimie entre Kwon Sang Woo et Sung Dong Il fonctionne à merveille et j’ai trouvé l’ensemble assez drôle^^ (j’ai beaucoup compatis avec leurs femmes aussi haha). L’intrigue policière est sympa à suivre m$sans pour autant être très marquante. Une bonne comédie, je verrais le second opus avec plaisir 🙂 .

~***~

2 commentaires sur « [Challenge] ABC des films »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s